€8,99
Je ne veux pas en profiter

Lampe de vélo: Histoire, éclairage et prix

Lampe de vélo: Tout savoir sur l'éclairage et la puissance

Lampe vélo: Quand fut inventé le premier éclairage pour vélo ?

Alors que le vélo est utilisé depuis le début du 19ème siècle, il faut attendre 1874 pour que le Préfet de Paris oblige les cyclistes à se munir d'un éclairage.
En province, le gouvernement a préconisé l'éclairage la nuit, à partir de 1896 pour des raisons de sécurité.  
Devant l'augmentation considérable du nombre d'utilisateurs et des accidents qui s'en suivent, le gouvernement propose, en 1896, une réglementation sur la base d'arrêtés types, départementaux. Ils préconisent notamment : la nécessité d'un appareil avertisseur dont le son puisse être entendu à 50 mètres (soit les premières sonnettes) ainsi que le port d'une lanterne pour rouler la nuit.
Les industriels s’étaient quant à eux penchés, sur la question à partir de 1865, en reprenant des moyens utilisés pour les véhicules hippomobiles.
Les premiers éclairages pour vélo étaient donc constitués d'une bougie puis d’une lampe à acétylène montée à l'avant sur une suspension à ressort permettant d'amortir les chocs tout en conservant la lampe en position verticale. Puis vinrent la dynamo et l’ampoule électrique.

lampe vélo lampion volta 140 ANS

Pourquoi est-il essentiel de bien équiper son vélo en matière d’éclairage ?

L'éclairage vélo est un élément utile au cycliste sportif, pour les entraînements avec peu de visibilité, ou pour les courses de nuit. Mais c’est aussi et surtout un élément obligatoire pour le cycliste urbain.
En France, seuls 10 % des cyclistes circulent la nuit alors que 21 % des accidents mortels s'y produisent (en 2009, selon la fédération des usagers de bicyclettes (FUB)).
Un tiers des accidents aux heures de pointe surviennent dans l'obscurité, les automobilistes ne voyant pas le cycliste.
La réglementation française n’impose aucune puissance minimale pour un éclairage donné selon la FUB.
Selon le code la route Français, un vélo circulant de nuit ou par visibilité insuffisante (brouillard, orage ou temps très nuageux, passage dans un tunnel...) doit avoir allumé un phare émettant une lumière blanche ou jaune vers l'avant ainsi qu'une lampe émettant une lumière rouge vers l'arrière.
Le feu de position avant blanc ou jaune doit émettre une lumière fixe, c'est-à-dire non clignotante, le feu de position arrière peut être fixe ou à intensité variable (clignotant).
L'équipement des réflecteurs est obligatoire, jour et nuit, partout et par tous les temps (sauf routes fermées à la circulation): catadioptre blanc à avant, catadioptre rouge à arrière, des réflecteurs de pédales, et des réflecteurs oranges visibles latéralement qui peuvent être affixés dans le rayonnage de chaque roue (sauf si le pneu est muni d'une bande réfléchissante homologuée).
Le port du gilet de haute visibilité est également obligatoire hors agglomération, la nuit ou lorsque la visibilité est insuffisante.

Lampe de vélo éclairage

Comment bien choisir son éclairage vélo ?

Plusieurs critères sont importants lorsqu’il s’agit d’équiper correctement son vélo en matière d’éclairage :

Lampe vélo: La puissance

la puissance dont vous aurez besoin dépendra de la nature de votre trajet. En ville, le cycliste n’a pas besoin de voir mais seulement d’être vu, la route étant éclairée par l’éclairage publique. Sur des routes sans éclairages, le cycliste a en plus besoin de voir et ce besoin s’accroit sur les chemins.
La puissance d’une lampe se compte en lumen, une petite lampe de vélo est autour de 20 lumens tandis que certaines lampes frontales peuvent aller jusqu’à 1000 lumens.
Si les lampes ont habituellement des variateurs pour modifier la puissance et le type d’éclairage (fixe ou clignotant), ils ne sont pas facilement actionnables à chaque fois qu’on croise quelqu’un.
Les lampes frontales Halolight sont quant à elles légères, puissantes et pratiques puisqu’on peut les allumer d’un simple geste grâce au détecteur de mouvements intégré.

Mode fixation des lampes de vélo

Le mode de fixation est important pour différentes raisons.
Il faut tout d’abord que la lampe soit solidement attachée pour ne pas tomber si jamais vous descendez un trottoir.
Il faut aussi pouvoir retirer les lampes facilement quand vous vous arrêtez – afin d’éviter tout risque de vol.
Les lampes se fixent généralement sur le cadre mais on trouve aussi des lampes (ou juste un support adapté) à fixer sur le casque ou le sac, dans la veste et jusque dans les rayons.

Batterie et mode de chargement des lampes vélo

Plus une lampe de vélo sera puissante, plus elle se videra rapidement. On trouve trois modes de batterie.
les piles
la batterie rechargeable sur USB
la batterie rechargeable avec chargeur adapté.
Si vous faites le choix de lampes rechargeables vous pourrez par exemple charger votre éclairage à votre arrivée au bureau – pratique et économique pour un usage quotidien.

musée vieille lampe de vélo

Prix d'une lampe de vélo:

Les prix d'une lampe vélo commencent bas (moins de 10 euros) pour les toutes petites lampes et peuvent monter à bien plus de 100 euros pour les modèles les plus puissants.
On favorisera donc les prix médians pour un premier achat – inutile donc d’opter pour les modèles les plus couteux mais peu judicieux de choisir les modèles « bas de gamme ».

Lampe Frontale Halolight

Articles Récents